Le projet Au Compost Mitoyen
Au Compost Mitoyen n'est ni une start-up privée, ni un programme de l'agglo, plutôt une équipe autonome, en partenariat avec l'agglomération et beta.gouv.fr, programme de start-up d'état.

Au Compost Mitoyen vise à faciliter le déploiement de composteurs collectifs dans l'agglomération de Pau, à encourager leur utilisation en habitat vertical et à mettre en relation producteurs et utilisateurs de compost.

Aujourd’hui, 73,6% de la population paloise habite en appartement, soit 54 122 habitants. En habitat vertical, les déchets de cuisine sont le plus souvent jetés dans le bac dédié aux ordures ménagères.
83kg de déchets par habitant sont incinérés chaque année au lieu d'être valorisés.
D’autres catégories de déchets (carton, verre, emballages) ont déjà atteint un taux de tri comparable aux autres communes, c’est donc sur les déchets de cuisine que l’effort à produire est impératif. Or c’est un déchet dont la réduction passe par une technique bien maîtrisée : le compostage.
Depuis 3 mois, dans le cadre du programme d'investigation de beta.gouv.fr, l'équipe a investigué et rencontré certains acteurs impliqués dans la pratique du compostage (citoyens engagés ou non, associations, agents de gestion des déchets, entreprises solidaires…) afin de mieux comprendre leurs usages et leurs éventuels points de blocage.
Les différents échanges nous ont permis d’identifier 3 freins principaux :
  • Pour les citoyens : Les informations sont diffuses et les aides apportées par l’agglomération (installation et formation gratuite) méconnues du citoyen, même des plus désireux de s’engager dans la pratique
  • Pour les citoyens usagers de composteurs collectifs et pour les agents de l'agglomération : peu, voire pas de suivi logistique et maintenance des composteurs collectifs en activité
  • Pour tout l'écosystème (communauté de composteurs, jardins collectifs, entreprises paysages, agriculteurs…) : manque de mise en commun des matières et outils...
Des défis auxquels Au Compost Mitoyen s’attelle petit à petit en confrontant régulièrement son produit minimum viable (une plateforme numérique et de services, encore en cours d’idéation) à ses futurs utilisateurs.
Copier le lien